Drapeau émirats arabes unisVisiter Al Ain

A la frontière "Émirat d'Abu Dhabi - Sultanat d'Oman", à 2 heures de route de Dubaï et Abu Dhabi, l'oasis de Buraymi se partage entre les villes d’Al Ain (EAU) et Buraimi (Oman). Le climat y est sec et agréable.

Puisqu’il n’existait pas jusqu’à l’automne 2006 de frontière physique stricte entre les deux voisines, certains touristes astucieux louaient leur hôtel moins cher côté omanais pour visiter Al Ain tout en évitant des tarifs plus prohibitifs ou encore s’évitait des soucis de visa pour faire du tourisme "2 en 1". Désormais, vous l’aurez compris, c’est nettement plus compliqué.

L’oasis a permis de trouver les plus anciennes traces de population du pays (-4 000 avant JC.).

Lieu de naissance du cheikh Khalifa bin Zayid Al Nahyan, actuel émir d'Abu Dhabi et président des Émirats, la ville reçoit d’importants subsides de l’État, lesquels se reflètent dans l’opulent cadre urbain.

Au sud-est d'Al Ain vous trouverez relativement groupés le musée d'Al Ain (dédié au mode de vie et à l’artisanat bédouin), le Fort oriental (Eastern Fort) ainsi que le souk aux bestiaux (les animaux n’y sont pas toujours excellemment bien traités). Le marché aux chameaux n’est pas bien loin non plus, chaque matin au centre d’Al Ain.

En fin de semaine l’hiver, vous pourrez assister à des courses de chameaux pas très loin (route d'Abu Dhabi, à 20 km d'Al Ain) ou même faire promenades et/ ou safaris à dos de chameau, avec possibilité de dormir dans le désert.

Si vous avez un visa en règle, vous pourrez traverser la frontière toute proche pour découvrir les forts Al-Hillal et Al-Khandaq (âgé de 4 siècles), le souk de Buraimi.

Vos destinations :

Page précédente.../ Haut de page...